janvier 2006
assemblée de Lille

novembre 2005
parution du Livre blanc

janvier 2004
assemblée de Lyon

novembre 2003
en route vers l'assemblée synodale

juin 2003
nouveau calendrier, nouveau souffle

janvier 2003
lancement des acm

Les ACM, un itinéraire audacieux

Janvier 2007. Cinq années se sont déroulées depuis la création des ACM. Dialoguer entre partenaires de sensibilité chrétienne sur la mondialisation est-ce possible ?

L’expérience des Assises chrétiennes de la mondialisation (ACM), qui se sont déroulées pendant cinq ans, permet de répondre positivement. Fruit de cette réflexion collective: le livre blanc des ACM, intitulé Dialogues pour une terre habitable. Lorsqu’en 2001, des représentants des Entrepreneurs et dirigeants chrétiens (EDC) viennent chercher la CFTC, avec d’autres partenaires, pour réfléchir ensemble à la mondialisation, ils ne méconnaissent pas les difficultés, bien au contraire. Le courant alter mondialiste prend son essor, particulièrement en France. D’un côté, notre pays est engagé dans le processus de mondialisation, avec des entreprises françaises présentes sur l’ensemble du globe tandis que les capitaux étrangers affluent vers l’hexagone, de l’autre, l’opinion française ressent comme une menace les conséquences de ce phénomène. Et pourtant, malgré les difficultés, ou peut-être à cause d’elles, quelques organisations décident de lancer l’aventure de ce qui s’appellera bientôt les Assises chrétiennes de la mondialisation. Des réunions se succèdent, organisées à tour de rôle au siège de chaque mouvement fondateur. On s’attache à rédiger un texte commun, mais la discussion est difficile et les avis contrastés. Le 11 septembre au matin, un terrain d’entente est trouvé. Quelques heures plus tard, c’est l’annonce des attentats perpétrés aux États-Unis. Personne parmi les protagonistes réunis le matin ne pourra oublier cette coïncidence, et l’appel à une mondialisation plus juste qu’elle leur fait entendre

Deux mois plus tard, le 16 novembre, se réunissent, très tôt le matin à Paris, les présidents des organisations fondatrices, autour de celui qu’ils ont pressenti pour être le pilote des Assises : Jérôme Vignon, haut fonctionnaire de la Commission européenne, expert en géopolitique, également bien connu pour son engagement social-chrétien. Le principe d’une manifestation nationale à la fin de l’année 2004 à Lyon est bientôt entériné, un rassemblement qui sera préparé par une quarantaine d’assises territoriales dans toute la France. Un livre vert reflétant leurs contributions est rédigé en décembre 2003 et présenté à Lyon, en janvier 2004, lors d’une assemblée synodale. Huit axes thématiques sont retenus; ils identifient les thèmes qui semblent retenir le plus l’attention. Des ateliers régionaux de la mondialisation (ARM) se forment alors pour approfondir sur la durée les axes retenus et aboutir chacun à une contribution écrite. Ces contributions, enrichies par les organisations parties prenantes, donnent naissance au livre blanc soumis au vote des participants de l’Assemblée synodale de Lille en janvier 2006, qui permet d’intégrer de nouvelles modifications. C’est cette version finale qui est désormais disponible en librairie. C’est à Alain Deleu, président honoraire de la CFTC et membre du comité de pilotage des ACM, que revient la paternité du titre retenu: Dialogues pour une terre habitable. Autant dire que le choix du terme « dialogues » n’est pas dû au hasard. Face à la diversité des expériences recueillies, l’ambition initiale de produire une parole commune s’est progressivement transformée pour accueillir une parole plurielle, qui exprime sans les nier les différences de sensibilité existantes et cherche à établir un dialogue entre elles. L’expérience des Assises chrétiennes de la mondialisation qui se sont déroulées pendant cinq ans, permet de répondre positivement. Fruit de cette réflexion collective: le livre blanc des ACM, intitulé Dialogues pour une terre habitable. NV

Photo : Assemblée de Lille, janv. 2006 [crédit : OPM-CM mission.cef.fr]

Assises Chrétiennes de la Mondialisation 24, rue Hamelin 75116 Paris | Mention légale | ©2002-2006 acm