janvier 2006
assemblée de Lille

novembre 2005
parution du Livre blanc

janvier 2004
assemblée de Lyon

novembre 2003
en route vers l'assemblée synodale

juin 2003
nouveau calendrier, nouveau souffle

janvier 2003
lancement des acm


Nouveau calendrier, nouveau souffle…
30 juin 2003. Communiqué de presse

Il y a plus d'un an, 8 associations et mouvements chrétiens (Secours Catholique, Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement, Fédération Protestante de France, Entrepreneurs et dirigeants chrétiens , Mouvement chrétien des Cadres et Dirigeants, Chrétiens en Monde Rural, Confédération des Travailleurs Chrétiens, Commission sociale de l'Episcopat) lançaient les Assises Chrétiennes de la Mondialisation (ACM). Leur but était de manifester un témoignage des Chrétiens dans le débat public , sur ce sujet majeur de préoccupation, d'espoir et d'inquiétude pour beaucoup de Français. Par la suite Fondacio, OPM-CM et Justice et Paix, devaient rejoindre les initiateurs de cette entreprise avec plus d'une dizaine de mouvements chrétiens très divers. Les ACM constituent une tentative de réunir, par delà des sensibilités et appartenances sociales très diverses, une forme de communauté morale de portée œcuménique.

Sur proposition du conseil d'administration des ACM, l'assemblée générale de l'association a décidé le 18 juin dernier d'approfondir dans la durée cette initiative : au lieu d'un grand rassemblement final les 24 et 25 janvier 2004, se tiendra à Lyon à cette même date une "assemblée synodale" plus réduite. Les représentants de tous les mouvements ainsi que les animateurs des quarante assemblées territoriales tenues en 2003 y décideront les conditions pratiques d'une démarche commune de travail qui débouchera sur un témoignage collectif en 2005. Cette délibération aura été préparée par un document soumis par le conseil d'administration, reflétant à la fois l'acquis des assemblées territoriales et l'apport du pôle lyonnais des ACM, tant sur les thèmes - leur dimension spirituelle - que sur la méthode suivie. A Lyon, en effet, un pôle d'animation a été constitué, permettant d'enraciner au sein de la tradition et de l'expérience lyonnaises l'événement des futures Assises. Il est aussi espéré que cet événement ne constituera pas une clôture, mais une possibilité d'établir durablement une forme de coopération horizontale entre les divers mouvements et associations.

Selon Jérôme Vignon, président des ACM : "Ce report des Assises Chrétiennes de la Mondialisation correspond à un approfondissement de la recherche d'ouverture et de témoignage spirituels. Les acteurs qui ont porté cette initiative mesurent désormais la richesse de leur diversité, à l'image de la diversité nationale. Mais ils mesurent aussi la nécessité et les risques d'un témoignage collectif qui ne saurait se réduire à un commun dénominateur de positions générales : c'est par l'acceptation même de leurs différences, dans le contexte d'un pluralisme reconnu de Foi et de convictions que les Chrétiens souhaitent découvrir et partager ce en quoi la mondialisation doit et peut être humanisée" .

L'assemblée générale des ACM invite ainsi plus que jamais les Chrétiens et les hommes et femmes de bonne volonté souhaitant questionner la mondialisation et se mettre en question à son sujet, à les rejoindre lors des prochaines "assemblées territoriales de la mondialisation" (ATM) qui continueront de se tenir d'ici à la fin de l'année 2003 , en particulier à Lourdes (à l'initiative du CMR), à Toulouse (à l'initiative des Semaines sociales), en coopération avec la Fédération protestante, le CCFD et le MCC, à Sèvres (92) le 3 octobre et à Paris en décembre (à l'invitation de Fondacio).

Paris, le 30 juin 2003

Assises Chrétiennes de la Mondialisation 24, rue Hamelin 75116 Paris | Mention légale | ©2002-2006 acm